Attention au Semis trop Hâtif

  • avr 30
    Attention au Semis trop Hâtif By Pascal Larose on Avril 30, 2020
    Categories: Maïs Grain, Semis, Conseils

    En tant qu’agriculteurs, l’objectif principal devrait-être de semer votre maïs au moment opportun. La gestion du risque fait partie de votre quotidien. Le semis est l’un des facteurs de risque qu’il faut évaluer adéquatement. Suis-je mieux de semer tôt dans un sol froid ou attendre la fenêtre idéale et peut-être risquer de semer tardivement comme l’an dernier?

    Le premier critère pour un semis optimum et avoir une levée adéquate des plants est de semer dans un sol ressuyé ayant une température minimale de 10 C. Idéalement, la température du sol devrait être en croissance les jours suivants.

    L’option du semis hâtif comporte des risques (Nielsen, 2020). Le principal risque est celui associé à la température du sol. Lorsque la température du sol se maintien près de 10oC pendant des jours après le semis, cela retarde la germination et peut retarder l'émergence des jeunes plantules. Ce retard d’émergence peut causer des pertes de population par la pourriture de la semence. Cependant, si la température du sol est inférieure à 10oC lors du semis, cela augmente le risque de gel par réhydratation de la semence causant des dommages à la semence en germination.

    Ce phénomène fait référence à l'absorption initiale d'eau par la semence durant les 24 à 48 premières heures suivant le semis. La réhydratation qui en résulte fait gonfler la semence et le processus de germination commence. Cela se produit indépendamment de la température du sol. Les risques de blessures causées par le refroidissement (gel) de la semence est plus susceptible de se produire au cours des 24 à 48 premières heures après le semis dans un sol humide, car c'est à ce moment que la réhydratation (gonflement de la semence) se produit.

    Bon printemps!