En avez-vous assez?

  • fév 13
    Shawn Winter
    En avez-vous assez? By Shawn Winter on Février 13, 2015
    Categories: Soins du champ

    Au cours des récents mois, des producteurs ont acheté une bonne portion des engrais qu’ils avaient besoin; toutefois, ça risque de ne pas être suffisant! Dans plusieurs cas, l’engrais est l’intrant le plus important pour votre culture et il doit être géré avec soin. La tendance historique suggère qu’il y a un déséquilibre dans son application, par rapport aux exigences réelles de la culture.

    Les producteurs canadiens achètent annuellement pour environ 4 milliards $ d’engrais, répartis de la façon suivante : 72 % d’azote, 18 % de phosphore et 10 % de potasse. Les tendances historiques démontrent que les taux d’utilisation de fertilisant azoté sont six fois plus élevés aujourd’hui qu’en 1970. À titre de comparaison, les taux de phosphore et de potasse sont demeurés inchangés. Cette tendance observée nous laisserait croire que les niveaux d’application de phosphore et de potasse ne suivent pas les rendements qui sont croissants et qu’ils sont la cause de la baisse des résultats des tests de sol.    

    Une bonne façon de commencer à analyser les exigences en engrais est de revoir pour chaque champ les résultats des tests de sols disponibles. L’utilisation de l’historique des tests permet d’observer les niveaux de matières organiques présents sur une période donnée. Si les niveaux de matières organiques se maintiennent ou augmentent, seulement des ajustements mineurs aux taux d’application pourront être requis. Toutefois, si les niveaux baissent durant cette même période, vos champs réclament alors une attention particulière. La concordance des tendances entre les matières organiques présentes dans le sol et le rendement historique des récoltes vous permet d’établir une excellente stratégie.

    La recommandation d’une application accrue d’engrais devrait suivre le principe des 4R, tel qu’établi par l’Institut canadien des engrais – « Right Source; Right Rate; Right Time; Right Place » - disponible en anglais seulement sur le site http://www.farming4rfuture.ca/. Le principe des 4R (en français : provenance appropriée / taux approprié / période appropriée / emplacement approprié) a été développé afin « d’assurer aux producteurs des retombées économiques durables, tout en protégeant l’environnement et en fournissant à la population les matières nutritives dont elle a besoin » (Institut canadien des engrais). Les producteurs devraient en profiter pour appliquer de l’engrais en quantité équivalente à l’absorption du plant et pour compenser la perte de matières nutritives survenant avant cette absorption par le plant.  

    L’agriculture devrait être saluée pour son utilisation plus efficace de l’engrais dans la production des récoltes. Toutefois, la baisse graduelle des résultats des tests de sol et les tendances observées indiquent que les matières organiques sont retirées plus rapidement qu’elles ne sont renouvelées. J’encouragerais donc tous les producteurs à prendre un peu de temps pour analyser leurs achats d’engrais à ce jour, afin de leur garantir une récolte fructueuse en 2015.  

    Shawn Winter, CCA-ON, Semences Maizex

    Directeur du développement de produit
    Twitter: @SWinter_Maiz 

    Source: Institut canadien des engrais. https://www.cfi.ca/elibrary/