Est-ce que votre ferme a besoin de potassium immédiatement?

  • nov 03
    Dave Emery
    Est-ce que votre ferme a besoin de potassium immédiatement? By Dave Emery on Novembre 3, 2015
    Categories: Soins du champ

    La semaine dernière, on m’a demandé à quelques reprises quel était le meilleur taux d’application de potassium à l’automne, afin de bien préparer la culture pour l’année suivante? Il n’y a pas de doute que la température exceptionnelle pour le travail extérieur durant l’automne dernier et les rendements impressionnants d’un bout à l’autre de la province ont amené les producteurs à se poser la même question. Ma première réponse est toujours de demander un rapport d’analyse de sol. Si un tel rapport n’est pas disponible ou pas à jour, vous avez besoin de vous en procurer un aussitôt que possible.

    J’ai remarqué quelques chiffres inquiétants et surprenants sur quelques uns de ces rapports que j’ai consultés. Si vos niveaux en potassium (K) sont à la baisse ou s’ils se situent à 100 PPM ou moins, vous verrez une réponse économique en appliquant un engrais riche en potassium. À ces niveaux ou plus bas, vous connaitrez très probablement des problèmes associés à la verse, à des rendements décevants et à une pauvre qualité du grain. Même si vos hybrides performent bien, en dépit des niveaux limités de vos analyses de sol, ne pas réaliser un plan pour corriger le problème vous conduira sans aucun doute à des pertes de rendement pour vos récoltes dans l’avenir.     

    Le potassium est reconnu comme une matière nutritive de qualité et il s’avère critique dans presque tous les secteurs du développement des cultures : il est essentiel pour maintenir la croissance, la reproduction et la santé générale du plant. Le potassium influence directement la qualité du grain, la solidité de la tige et le rendement. Des plants qui manquent de potassium sont également moins résistants aux sources de pression environnementale 

    Habituellement, le maïs grain prélève environ 0,28 à 0,30 livre/boisseau de potassium. De même, une récolte de soya peut prélever jusqu’à 1,3 livre/boisseau de potassium. Cela signifie que, pour une récolte de 200 boisseaux de maïs, votre grain aura prélevé environ 60 livres de potassium; et pour une récolte de 60 boisseaux/acre de soya, le prélèvement de potassium peut aller jusqu’à 78 livres/acre. Avec des rendements qui sont généralement à la hausse, vous pouvez vous attendre à appliquer une quantité supplémentaire de potassium, simplement pour couvrir son prélèvement par vos cultures. Et si les niveaux de potassium (K) présents dans le sol s’abaissent à moins de 100 PPM, vous devrez ajuster votre planification de culture et accroître votre taux d’application, afin de rebâtir vos réserves dans le sol. Là où les analyses indiquent qu’une grande quantité de potassium est requise, la majeure partie peut être répandue et incorporée, soit à l’automne ou au printemps; toutefois, dans le cas d’analyses plus faibles, vous pourriez également profiter d’une application en bande, à proximité de la zone où la jeune pousse se développe, et avec des niveaux de sécurité maximale.    

    En résumé, vous devez connaître vos niveaux actuels par des analyses de sol. Vous devez tenir compte du prélèvement occasionné par votre récolte. Planifiez votre programme de fertilisation selon le besoin, et planifiez également le rétablissement de vos niveaux de potassium, s’ils ont diminué à un niveau où les éléments nutritifs sont limités.

    Dave Emery, CCA-ON, Semences Maizex
    Gérant du territoire pour le Sud-ouest de l'Ontario
    Twitter: @emeryda